Bloc à Noirmoutier

Petite île de l’Atlantique située en Vendée, Noirmoutier est avant tout un endroit paisible et préservé dans lequel nombre de touristes viennent s’allonger sur les plages.
Mais c’est également, dans ce cadre magnifique, l’occasion de grimper quelques blocs. Que ce soit dans la forêt, au « Bois de la Chaise« , à quelques mètres de la « Plage des Dames« , ou sur la plage elle-même, on peut trouver quelques rochers sur lesquels des pas de blocs sont possibles.

Les avantages de ce lieu sont :
- le cadre (plage, forêt, calme…)
- une roche assez sympa, pas trop agressive dans le côté forêt
- de beaux blocs intéressants

Les inconvénients :
- les blocs sont encore « sauvages », de la mousse sur les rétas, et pas de topo
- les moustiques dans le bois
- un nombre restreints de blocs (une quinzaine de valables d’après nous (25 selon les informations sur internet))

Voici la vidéo de notre session grimpe sur l’île de Noirmoutier :

Et voici le topo des blocs réalisés, 4 des plus intéressants, et tous à l’entrée du Bois de la Continuer l’article

Peak District : One week in the british bouldering paradise (4/4)

Le 6ème jour :

Avant dernier jour, avant-dernière session d’escalade, on va taper fort, on va au secteur « The Plantation » à Stanage (Eastern Crags), où d’après un ami anglais, on trouve les meilleurs blocs.

En arrivant sur le secteur, on aperçoit beaucoup de monde en train de grimper les voies de Stanage (qui sont très réputées). Alors que 2 d’entre nous, prennent le matériel pour aller les essayer, nous continuons notre chemin à la recherche des blocs tant attendus.

Les voies de Stanage

On avance à travers les fougères, on monte… et là ! On le voit, il est immense, il Continuer l’article

Peak District : One week in the british bouldering paradise (3/4)

Le 4ème jour :

Pour la reprise, on décide d’aller grimper à The Roaches (Western Crags), dans un décor digne du Colorado! Après avoir demandé aux locaux, on se pose sur un des deux secteurs principaux, celui en haut le la montagne, le second, évidemment s’y trouve au pied (juste à côté d’un petit gîte).

Mise à part les blocs de qualité parmi lesquels on trouve des cotations pour tous niveaux, ce site est avant tout un lieu pour les grimpeurs de voies nécessitant des coinceurs. On a pu, entre deux essais dans un bloc, se poser pour regarder des grimpeurs évoluer sur les fissures et dans les toits de très belles voies.

Les doigts reposés, on a pu grimper, nos cotations respectives, sur tous types de blocs : des jetés, de la dalle, du dévers, des arrêtes, des bloc de bourrins, des blocs techniques sur grattons… bref, il y en avait vraiment pour tous les goûts, et tout ça sur 50m² !

Quelques blocs qui nous ont marqué :

Joe’s Arête, 6A : le grand classique du secteur, qui était décrit dans le topo (et confirmé Continuer l’article

Peak District : One week in the british bouldering paradise (2/4)

Le deuxième jour :

Après s’être rodé avec les cotations, on décide d’aller voir les secteurs du côté Ouest (45min en voiture depuis Macclesfield Forest (à l’Est)) et plus précisément « Burbage Valley ». Comme son nom l’indique, c’est une grande vallée, tout autour et à l’intérieur de laquelle se trouvent différents spots de blocs, chacun différent dans leur styles.
C’est pourquoi, pour satisfaire les envies de chacun, on se sépare en 2 groupes : deux d’entre nous vont faire du highball (= un problème très haut, trop grand pour être un bloc, trop petit pour être une voie, dans lequel la chute peut s’avérer dangereuse), et les trois autres du bloc.

Ceux qui sont allés faire du highball ont pris leur pied! Peak District est un très bon endroit pour pouvoir s’y initier. Il y a des sortes de mini-falaises sur lesquelles les voies se succèdent, ce qui laisse un choix considérable! De plus, ils ont rencontrés un grimpeur local, venant de Manchester (qui est (presque) à Peak ce que Jacky Godoffe est à Bleau) et qui les a conseillé sur de nombreux problèmes qu’ils n’auraient pas envisager sans son aide! Un vrai esprit grimpe comme on les aime!

En bas : le style de mini-falaises (pour highball ou bloc)

De notre côté, on a pris notre pied aussi! On trouve que certains secteurs de Burbage Continuer l’article

Peak District : One week in the british bouldering paradise (1/4)

Yes, we climbed ! Nous sommes revenus et prêts à débriefer notre semaine en Angleterre, dans le « Peak District National Park ». Une bande de 5 grimpeurs français, partie à l’assaut de ce qui semblait être un des spots de blocs les plus fameux d’Europe !

Le trajet :
Tout commence par la route, en voiture jusqu’à Calais, puis l’enregistrement et l’embarquement dans le ferry. Premier conseil, amener de quoi manger avec vous, ou bien manger avant l’entrée dans le port, les lieux de restauration (si ce ne sont pas que des distributeurs) y sont très chers !
Une fois le bateau arrivé, nous regagnons la voiture, puis nous roulons enfin sur les routes anglaises, à gauche, nous prenons nos premiers ronds-points, en sens inverse… on y est !
Nous traversons de nuit les autoroutes (non payantes) de l’Angleterre afin de nous rendre à Macclesfield Forest, le petit village dans lequel se trouve le cottage que nous avons réservé.

Arrivé au cottage aux environs de 8h du matin, on s’affale tous dans les lits afin de récupérer du long trajet effectué.
Après une bonne sieste et un brunch improvisé, on décide d’aller grimper notre première Continuer l’article

« In french, please ! » – Les termes anglais d’escalade

La GST vous a concocté une petite liste des termes d’escalade anglais les plus utilisés, que vous serez amené à rencontrer dans des topos ou lors de conversations avec des grimpeurs étrangers ! En espérant que cela va vous aider !

A :
Arête : arête

B :
Blob : volume arrondi
Bucket / Jug / « Thank God Hold » : bac
Bollard / Spike / Chicken head / Horn : corne
Break : crevasse horizontale
Beta : méthode / technique
Buttress : grande protubérance de la roche
Bulge : petite prise arrondie qui surplombe la roche

C :
Crux : crux (partie la plus difficile de la voie)
Continuer l’article

Peak District : les conseils

Nous vous proposons ici une page regroupant quelques conseils utiles et des réponses aux questions que l’on s’est posé avant de partir grimper dans le Peak District !

Comment y aller ?

Nous vous avions fait part dans notre article « Peak District: Here we come ! » des raisons du choix de notre trajet en voiture et ferry (voiture disponible sur place, transport du crashpad, coût…) Mais il est également possible via des vols low costs de se rendre à Manchester puis de louer une voiture sur place par exemple.

Pourquoi prendre le ferry au lieu de l’Eurotunnel ?

Question de prix ! Le ferry ne nous a coûté que 70€ A/R (à diviser par 5, soit 14€/pers.), et ce dernier ne prend pas en compte la durée du séjour. De plus, il a permis une pause salvatrice au milieu d’un trajet éprouvant !

Comment réserver le ferry ?

Sur internet ! Nous l’avons fait via le site http://www.myferrylink.com, et nous sommes partis avec la compagnie « DFDS Seaways », bien souvent la moins chère. Les billets peuvent descendre jusqu’à 40€ A/R.
A noter qu’il n’est pas nécessaire de réserver longtemps à l’avance comme un billet Continuer l’article

Peak District : J-7 jours – Topo & Carnet de route


Photo de Ben - Hall Peak District

Voilà, tout est enfin prêt ! Le topo est acheté, le cottage et le ferry réservés. On va faire chauffer un peu les doigts cette semaine, juste de quoi nous mettre en condition, et samedi 14h on est parti pour 12h de voiture ! Nous sommes cinq : Alex, Juan, Paul, Mathieu et moi-même, motivés comme jamais pour aller tâter le caillou d’UK !

Voilà notre carnet de route : Samedi départ 14h en voiture de Nantes jusqu’à Calais. Ferry à 22h30 jusqu’à Douvres (1h30 pour la traversée), puis on repart sur la file de droite de gauche jusqu’à Macclesfield Forest, afin de récupérer les clefs de notre maison, d’y déposer les affaires, et faire notre premier petit déjeuner à l’Anglaise.

Programme de la semaine : Bloc à Western Crags, rando pour la récup, et sûrement une visite à Sheffield. Voilà les secteurs repérés : The Roaches, Ramshaw, Newstones & Baldstones, Gib Torr et Wolf Edge. Nous sommes, pour ainsi dire, à une quinzaine de minutes des blocs. Départ d’Angleterre prévu le samedi en fin d’aprèm pour prendre le ferry à 00h30 le dimanche. Nous serons à la casbah dans la matinée.

Continuer l’article

Bloc aux Coteaux de Fleuriais

Situé à Mortagne sur Sèvre, 85, non loin de Cholet, « les Coteaux de Fleuriais » est un site comprenant environ 280 passages de blocs allant du 3c au 7b.

Au cœur d’une végétation abondante et proche d’un cours d’eau (la Sèvre Nantaise), ce site offre un cadre très agréable pour aller grimper!

 

Vue des Coteaux de Fleuriais

Malheureusement, les points positifs de notre visite s’arrêtent ici!

En effet, les 280 passages de blocs annoncés ne se font que sur une grosse poignée de rochers. Le potentiel du site a été pleinement exploité (trop peut-être?), les marquages sont nombreux sur un même rocher : une marque pour le positionnement des mains, une marque pour le positionnement du pied gauche, une marque pour celui du pied droit, puis juste à côté, les marques du bloc adjacent… à tel point qu’on s’y perd!

Continuer l’article

Bloc à la Roche Ballue

Un titre plus prometteur qu’il n’y paraît!

En effet, l’ancienne carrière de la Roche Ballue, transformée en site de loisirs en plein air, ne dispose que de quelques couennes et d’un unique bloc!

Vue du lac depuis le secteur "les Castors".

Située à Bouguenais (Loire-Atlantique, 44), cette base de loisirs comporte 3 secteurs d’escalade (couennes).

Le premier, « Adrénaline », est fermé pour raisons de sécurité (de nombreux rochers de gneiss au pied des voies, visibles à travers la grille empêchant l’accès, dissuaderont les plus téméraires).
Le deuxième, « les Marmottes », à l’ombre, se compose de 5 voies allant du 3 au 5a+ et d’une 6b (extension sur 3m en dalle d’une 4a).
Quant au troisième « Les Castors », il est composé de 7 voies allant du 4c au 7a+ et du fameux bloc!

Continuer l’article